Quelle formation pour être auxiliaire ambulancier ?

Les auxiliaires ambulanciers jouent un rôle essentiel dans la prise en charge et le transport des patients vers les services d’urgence médicale. Si vous êtes intéressé par cette profession du secteur de la santé et souhaitez en savoir plus sur la formation à faire et le salaire d’un auxiliaire ambulancier, cet article vous donnera un aperçu selon le secteur d’activité, ainsi que les primes et indemnités qu’il est possible de bénéficier. Notez que des variations sont possibles en fonction des régions et des secteurs d’activité. Les auxiliaires ambulanciers peuvent travailler aussi bien dans le secteur public que privé.

Secteurs d’activité de l’auxiliaire ambulancier

Le secteur public comprend :

  • SAMU et SMUR ;
  • Organismes semi-publics tels que les maisons de retraite et les établissements de soins;
  • Installations de soins de santé.

Le secteur privé, quant à lui, propose des opportunités telles que :

  • Centres de soins spécialisés ;
  • Cliniques ;
  • Associations comme la Croix-Rouge ;
  • Organisations non gouvernementales et humanitaires ;
  • Entreprises de transport.

Pour les auxiliaires ambulanciers travaillant dans le secteur privé, les salaires peuvent varier considérablement en fonction des heures supplémentaires et des quarts de nuit. Il est à noter que les auxiliaires ambulanciers indépendants gagnent davantage que leurs collègues salariés.

Les auxiliaires ambulanciers du secteur public voient leur salaire évoluer dans des fourchettes indiquées sur des grilles salariales. Les professionnels de ce secteur sont classés en trois catégories : première catégorie, deuxième catégorie et hors catégorie. Cela s’explique par la difficulté accrue de travailler au SAMU ou au SMUR, qui nécessite beaucoup plus d’implication que dans un service d’ambulance de base.

Primes et indemnités pour les auxiliaires ambulanciers

En plus de leur salaire de base, les auxiliaires ambulanciers bénéficient également de primes et d’indemnités communes à tous les employés du système médical public français. Ils perçoivent des primes liées à l’ancienneté dans le service, des indemnités spécifiques pour les difficultés particulières, ainsi que d’autres indemnités liées aux conditions de travail. Enfin, les auxiliaires ambulanciers reçoivent des indemnités lorsqu’ils travaillent la nuit, le dimanche ou les jours fériés, car ils doivent être disponibles jour et nuit.

Conditions de travail pour les auxiliaires ambulanciers

Le métier d’auxiliaire ambulancier exige une capacité à gérer efficacement les situations d’urgence et à rester debout pendant de longues périodes. Ils doivent être en mesure d’administrer les premiers secours si nécessaire, de fournir des soins aux patients et de les transporter chez eux ou dans un établissement de santé si besoin est. Ils peuvent intervenir à bord d’un véhicule de transport médical d’urgence sur demande du SAMU pour des missions urgentes. Ces transports sont effectués par des paramédicaux certifiés par l’État ou des infirmières, ainsi que par des médecins.

Formation requise pour devenir auxiliaire ambulancier

Pour exercer le métier d’auxiliaire ambulancier, il faut obtenir une validation à l’issue d’une formation de 70 heures. Aucun niveau minimum d’éducation n’est requis pour accéder à cette formation, mais le nombre de places est limité.

Pour accéder à cette formation, il faut détenir un permis de conduire B depuis au moins 3 ans et disposer d’une autorisation préfectorale d’aptitude à la conduite d’ambulance. Le travail d’auxiliaire ambulancier implique d’être en contact avec les patients.

La formation, à la fois théorique et pratique, comprend différents modules : hygiène, éthique, techniques de manipulation, transport médical et procédures d’urgence. Elle se termine par l’obtention d’un certificat d’auxiliaire ambulancier.

Livre à lire pour devenir auxiliaire ambulancier :

« L’auxiliaire ambulancier » par Laurent Facon En accord avec le programme de formation pour l’obtention du certificat d’auxiliaire ambulancier, ce manuel destiné aux stagiaires répond à tous les besoins professionnels.

Rémunération des auxiliaires ambulanciers débutants

Le salaire d’un auxiliaire ambulancier débutant correspond au SMIC (Salaire Minimum de Croissance), soit 1 171,34 € nets par mois. Comparaison des salaires mensuels bruts :

  • Salaire débutant auxiliaire ambulancier : 1 521,22 €/mois;
  • Salaire médian non cadre : 2 233 €/mois.

Les perspectives et opportunités de carrière sont intéressantes pour les auxiliaires ambulanciers. Grâce à la pratique de leur métier, ils disposent de plus de facilité pour obtenir leur diplôme d’État d’ambulancier. En exerçant leur profession, ils sont dispensés des heures obligatoires de stage et des examens oraux d’admission. Pour bénéficier de ces deux exemptions, l’auxiliaire ambulancier doit remplir deux conditions

  • avoir travaillé au moins 140 heures par mois ;
  • avoir exercé son métier pendant au moins un an

Derniers articles

Rentrée 6eme : Comment réussir l’entrée de son enfant au collège ?

L'entrée au collège est une étape cruciale dans la...

Quel est le prix d’une formation de pizzaiolo ?

Découvrez une série de conseils et d'informations pour trouver...

Définition d’un OPCO et de son rôle

L’Opérateur de Compétences, ou OPCO, est une organisation française...

Le travail en 5×8 : définition, avantages et inconvénients

Dans le monde professionnel, la gestion des horaires de...

Bilan d’orientation scolaire : comment ça marche et quels sont les avantages ?

Dans un contexte où le système éducatif et les...

Quelles sont les meilleures écoles d’ingénieurs en informatique ?

Les besoins croissants dans le domaine de l'informatique ont...

Comment faire un plan détaillé en français ?

Dans le monde académique ou même professionnel, apprendre comment...

Formation géobiologue pour devenir géobiologue professionnel

La géobiologie est une discipline scientifique étudiant les interactions...

Compte personnel de formation : comment se servir de son CPF ?

Dans un monde professionnel en constante évolution, la formation...

Quel est le prix d’une formation de pizzaiolo ?

Découvrez une série de conseils et d'informations pour trouver la formation de pizzaïolo qui répondra à vos besoins et à vos objectifs, qu'ils soient...

Définition d’un OPCO et de son rôle

L’Opérateur de Compétences, ou OPCO, est une organisation française agréée par l'État. Son rôle principal est de soutenir financièrement les actions de formation continue,...

Comment faire un bilan de compétences gratuit en ligne ?

Les bilans de compétences permettent d'identifier et de valoriser ses capacités professionnelles, personnelles et objectives. Cela aide les individus à prendre des décisions éclairées...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici